L'utilisation des familiers

Vous avez maintenant un joli compagnon à vos cotés, mais qu'en faire ? En solitaire ou en groupe, ce ne sont pas les stratégies qui manquent.

En solitaire

Si vous vous déplacez tout seul ou que vous partez à l'aventure en solitaire, votre familier vous servira presque uniquement à tapoter à gauche à droite.

Accessoirement, vous pourrez le placer astucieusement au contact d'objets du décors pour vous créer des zones de relative sécurité.

Attention toutefois (on ne le répétera jamais assez) :

Trainer derrière son familier peut être dangereux s'il vient à mourir ! Vous vous retrouvez à mi PV et les ennemis n'ont plus qu'à faire une case pour vous trouver…

Si vous êtes seul, vous aurez peut être à soigner votre familier (parce que s'il meurt, il n'y aura personne pour vous soigner !). Les soins sur votre familier vous donneront toutefois peu d'expérience (pour éviter justement de pouvoir se faire des paquets d'XP en restant isolé) mais le nombre de points de vie rendus est identique que pour un soin sur un autre familier.

En groupe

Tout d'abord : les apprentis partagent souvent leurs parchemins d'invocation en tout genre, car ils ne sont utiles qu'au moment de l'invocation et peuvent donc tourner utilement de mains en mains pour permettre à tous de ramener son familier. Le jeu en groupe facilite justement cette mise en commun des parchemins.

La ligne de familiers

En groupe, le familier prend toute sa valeur, car les familiers font d'excellentes premières lignes : ills protègent les héros derrière eux, à condition d'avoir une ligne de familiers continue. C'est la clé de l'efficacité des familiers.

Cela nécessite que :

  • Des consignes soient diffusées à tout le monde, afin de préciser clairement où mettre les familiers (généralement on précise la colonne n°…, ou la ligne n°…, ou les cases précises). Elles peuvent circuler par messages (généralement), ou via le forum du conseil de guerre du jeu, ou parfois dans les messages alliés.
  • Les apprentis “obéissent” bien en veillant à ce que leur familier soit toujours là où il faut.

Lorsqu'aucune consigne n'est donnée et que la situation l'exigerait, n'hésitez pas à vous faire un instant capitaine en donnant des consignes de placement des familiers. Avec l'habitude des mouvements de groupes et la pratique de front, vous trouverez facilement les bons coins où mettre astucieusement votre familier. Généralement, les lignes de familiers “s'appuient” sur des éléments du décors, qui permettent de couvrir une plus grande surface avec moins de familiers.

Deux éléments essentiels :

  • Ne vous placez jamais, sur une ligne de front, juste derrière votre familier1). Arrangez vous pour être soit plus loin derrière, soit derrière les familiers des autres joueurs (quitte à vous arranger entre vous pour faire des échanges de place). En plus, si nécessaire, vous pourrez soigner les familiers des autres en vous faisant plus d'expérience que si vous soigniez votre propre familier.
  • Ne perdez pas de vue qu'un familier mort vous enlève la moitié de vos PV. Donc privilégiez les positions arrières. En même temps, dites vous bien que lorsqu'un ennemi tue votre familier, c'est la vie d'un compagnon qui s'en trouve sauvée.

Manoeuvres plus complexes

D'autres manoeuvres que la ligne de défense existent. Elles nécessitent d'avoir des apprentis vraiment réactifs (comme dans des synchros). Entre autres :

Le rouleau compresseur

Technique d'attaque classique (lorsque l'équilibre des forces le permet…), lorsque vous et vos compagnons atttaquez, vous ne reculez pas, histoire d'impressionner les adversaires. Les familiers peuvent alors renforcer l'effet de masse (et protéger un peu les plus audacieux participants au rouleau compresseur…), et géner les ennemis dans leur repli ou leur attaque.

La nasse

Lorsque quelques ennemis trainent (ou en cas de rouleau compresseur), on peut tenter de les encercler à coup de familiers, histoire de se faire un garde manger confortable. Il faut ici une bonne coordination pour encercler rapidement avant la fuite des ennemis. Cette technique marche particulièrement bien dans le dédale, aussi bien dans ses couloirs que dans sa grande salles aux petites sorties… Pour cette manoeuvre, le déplacement familier amélioré pourra être apprécié, puisqu'il permet de placer son familier à 3 cases de vous même derrière les rangs ennemis.

La ligne de repli

Quand le vent tourne, il est bon de laisser derrière les familiers, si possible alignés comme pour une ligne de défense. Les ennemis seront génés, et il est très possible que les plus affamés d'expérience oublient votre fuite pour taper les familiers. Leur sacrifice peut là encore sauver des vies.

1) On enfonce le clou encore une fois
 
art_de_la_guerre/guides_de_combat/familiers/strategie.txt · Dernière modification: 2009/11/05 19:10 par thoronir
 
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous la licence suivante:CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
Recent changes RSS feed Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki